communication marketing opticien
Marketing
 Publié le 23.05.2019
 
Partout en France, les opticiens se sont multipliés et la concurrence fait rage sur ce secteur particulièrement porteur. Dans un tel contexte, comment se démarquer ? Comment attirer vos clients, créer du lien, accroître le trafic en boutique, favoriser la fidélisation et augmenter vos ventes ? En plus de proposer un concept innovant et une identité forte, vous devrez déployer des actions marketing performantes. Parmi ces opérations, le marketing de proximité peut s'avérer redoutablement efficace. Grâce au marketing local, les opticiens peuvent actionner tous les leviers de communication pour séduire les clients et les prospects proches de leur point de vente.

Premier bon réflexe : vivre à l'heure du marketing digital local



Si historiquement, le marketing de proximité pouvait se résumer à distribuer des flyers dans votre voisinage, ou à communiquer sur les médias locaux (presse, radio, affichage), l'ère du digital offre une infinité d’opportunités nouvelles.

En premier lieu, l’efficacité digitale de tout magasin, passe par sa visibilité sur les carrefours d'audience internet. Un internaute qui recherche un opticien sur votre zone de chalandise doit pouvoir vous trouver immédiatement lorsqu’il est sur le web.

Pour exemple : ne pas avoir de page My Google Business, revient à se priver de l'outil de référencement local de Google, qui concentre à lui seul 90% des recherches des internautes en France. Votre SEO local (référencement organique de proximité) s'en trouvera grandement amélioré. D'autant que cette application reliée à Google Maps, autorise aujourd'hui de communiquer bien plus que votre adresse et vos horaires, mais aussi des avis clients, des vidéos et des articles sur votre activité, autant d'actions qui vous permettront de booster votre visibilité sur les requêtes locales des internautes. 

Par ailleurs, en plus de ce premier enjeu de référencement, le marketing digital local donne la possibilité d’activer un grand nombre d’actions Drive-to-store, qui consistent à amener les internautes du monde connecté vers votre point de vente physique.

Emailings, sms, e-boutique, publicité sur les réseaux sociaux, mais aussi écrans tactiles, affichage dynamique (DOOH, digital Out Of Home), réalité augmentée ou réalité virtuelle, font partie des outils nouveaux que le développement du digital offre aux opticiens.

En moyenne, les campagnes de marketing digital local augmentent le trafic en magasin de 15 % à 20 %. Pourquoi s'en priver ? C'est également l'un des autres atouts du digital : la capacité de pouvoir mesurer précisément la rentabilité des actions réalisées sur votre zone géographique proche.

Le street-marketing : une mine d'or pour les opticiens


 
Pour interpeller le passant, captiver l'attention et rendre votre marque sympathique sur votre zone de chalandise, le street-marketing déploie une panoplie d'actions particulièrement rentables.

Pour exemple, les opticiens sous licence de marque EYES utilise à merveille ce support. Que ce soit à l'occasion des ouvertures de magasin et de temps forts commerciaux, tels que les fêtes de fin d'année, les magasins EYES déploient des hôtesses juchées sur des gyropodes Segway pour faire découvrir sa marque et les offres de sa boutique la plus proche.

« Dès le lancement de notre première boutique optique, nous avons choisi de nous différencier avec un concept innovant et porteur : être l'opticien 100% Phygital et tendance qui adresse les passionnés de mode de moins de 35 ans. Aujourd’hui nous proposons sous licence de marques une solution tout en un pour développer les ventes de nos magasins membres, à la fois en boutique physique et sur le web. Nos actions de street-marketing s'inscrivent dans cette volonté de casser les codes traditionnels. Ainsi, lors de l'inauguration du magasin avenue d’italie à Paris, les hôtesses en gyropode invitaient les passants à venir gagner un cadeau dans la boutique. Nous avons ainsi amené dans notre magasin près de 2000 visiteurs en 2 jours, si bien que le magasin générait déjà un chiffre d'affaires de 30 000 euros dès son premier mois d'ouverture. » Michel Abitbol – co-directeur de la licence de marque EYES.

A l'opposé des techniques de communication agressives, le street-marketing crée un effet de surprise et augmente le capital sympathie tout en générant immédiatement un afflux de clients. Il propose d'autant plus de possibilités qu'il est encore peu exploité en France, à contrario de certains pays européens.

L'arme fatale de votre séduction locale : votre vitrine !


 
La première impression qu'un client se fera de votre boutique est celle qu'il retiendra. C'est pourquoi la vitrine d'un opticien est un élément capital à travailler. C'est elle qui donnera envie aux clients potentiels de rentrer ou de continuer leur chemin.

Premier point, un opticien ne devrait jamais confondre vitrine et zone de stockage.  A quoi bon faire étalage de ce que vous avez en magasin ? Votre vitrine doit montrer le meilleur de vous-même et être conforme avec votre positionnement. Choisissez de mettre en avant, vos produits phares, ceux qui génèrent 80% du chiffre d'affaires. Les hits qui constituent vos best-sellers et que vos clients vous demandent.

Vous devez faire mouche du premier coup. Une propreté impeccable est un prérequis indispensable, mais ça ne suffit pas. Prenez le temps, chaque matin, de passer 10 minutes à soigner le moindre détail.

Evitez les plv fournisseurs qui contribuent à créer une impression chaotique et brouillonne. Déployez une signalétique qui vous identifie.  Sachez aussi exploiter les outils d'aujourd'hui, avec par exemple des affichages dynamiques ou des présentations vidéos. En un mot, déployez une mise en scène parfaite.
N'oubliez pas non plus, que les passants aiment la nouveauté. Votre vitrine doit pouvoir raconter une histoire qui évolue au fil du temps et des saisons, tout en consolidant votre image de marque.

Pour exemple : soucieux d'accompagner au mieux ses franchisés, les opticiens EYES ont mis en place une plateforme web qui permet de commander ses supports de communication sur mesure et d'en disposer rapidement. Affiches promotionnelles, vidéos, pop-ups, affichages dynamiques, chaque opticien EYES, dispose d'un matériel créé sur mesure qui respecte l'identité graphique de l'enseigne. Ils peuvent ainsi s’offrir, pour un coût défiant toute concurrence, une vitrine impeccable, génératrice de visites et de chiffre d'affaires.
Ne perdez pas de vue que la réussite des plus grands réseaux reste dans l'unité de l'image qu'ils véhiculent. C’est parce qu’ils disposent d'une identité forte que les passants les reconnaissent dès qu'ils approchent de leur vitrine.

Le marketing de proximité : c’est aussi entretenir des relations de bon voisinage.



On l'oublie souvent, mais pour une boutique d'optique, les commerçants du voisinage sont une réelle source d’opportunités.

Il peut être très profitable de nouer des bonnes relations avec les autres établissements de votre zone de chalandise. D'une part, cela peut vous apporter des clients directs. Chacun de ses gérants et employés sont aussi des acheteurs potentiels de lunettes. D'autre part, c'est également une manière très efficace de se construire un réseau de prescripteurs qui n'hésiteront pas à vous recommander à leurs propres visiteurs.

Pourquoi ne pas organiser régulièrement des cocktails entre voisins dans votre boutique ? Quelques bulles de champagne et quelques petits fours peuvent s'avérer particulièrement efficaces pour créer des liens de bon voisinage. Une seule règle, soyez naturels et conviviaux.

Pour finir, n'oubliez pas que tout bon opticien se doit aussi de connaitre sa concurrence de proximité. Qui est votre adversaire N°1 ? L'opticien qui réalise le plus gros chiffre d'affaires sur votre zone de chalandise. Pour le reconnaitre, c'est simple, c'est celui qui possède le plus de vendeurs dans sa boutique. Si c'est un magasin franchisé, multipliez son nombre de vendeurs par 180 000 euros, vous aurez une idée de son chiffre d’affaires annuel moyen. Sachez aussi adapter vos actions aux siennes. S'il investit 60 000 euros dans sa communication chaque année, vous devrez au minimum investir la même somme pour le surpasser en visibilité et être audible.

Grâce au marketing de proximité, vous pouvez multiplier la rentabilité de chacune des actions que vous réaliserez avec cette cagnotte. Agir sur le plan local, vous permettra de casser les codes et d'alimenter rapidement votre activité en nouveaux clients tout en fidélisant votre clientèle existante. Soyez imaginatifs ! Le métier d'opticiens reste encore un métier particulièrement rentable pour peu qu'on sache utiliser les bons outils, au bon moment et au bon endroit. 
 

Optique : les 10 commandements pour réussir son implantation

 

Posté par Michel Abitbol

Michel Abitbol expérimente et crée la business intelligence pour le commerce optique.

À propos de l'auteur

Co-fondateur de l'enseigne EYES en 2008, M. Michel Abitbol impulse le marketing et la publicité au sein du réseau des opticiens EYES. Pendant près de 20 ans, il a dirigé plusieurs magasins d'optique indépendants et sous enseigne. Inspiré par les stratégies des grandes marques de distribution spécialisée, telles Sephora ou Apple Store, il déploie des formations spécifiques et le concept innovant des opticiens en licence de marques EYES.

EYES : une licence complète pour devenir un opticien phygital !

EYES vous propose une licence complète et clés-en-mains pour vendre des lunettes aux amateurs de mode de -35 ans, à la fois en magasin physique mais aussi en e-boutique sur le web, avec des outils de communication performants, des marques griffées attractives et votre propre marque distributeur EYES.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
EYES
111 Avenue Victor Hugo, 75116 Paris 
RCS Paris 524 929 445
© EYES ou Agence Web Quomodo 2019
Parlez-nous de votre projet
Parlez-nous de votre projet
Contactez-nous au 0826 388 700 ou remplissez le formulaire ci-dessous. Michel, Business Coach et co-créateur de la licence de marque optique EYES.